Date de publication
4 décembre 2023
modifié le

Jeanne Bonjour: « Il faut écouter son instinct, la petite voix qui y croit ! »

Ancienne étudiante de l’Université Rennes 2 et marraine du Tremplin musiques actuelles 2024 « À vous de jouer », elle se produira en concert au Tambour le 12 décembre 2023. L'occasion d'échanger avec le public et de présenter son clip tourné sur le campus cet été. Interview.

Image
Portrait de Jeanne Bonjour
Légende

© Sébastien Marchand

Originaire de Rennes, la jeune autrice-compositrice-interprète dévoile un univers pop à la fois dansant et mélancolique, inspiré par la chanson française aux apparences d’un Étienne Daho ou d’une Catherine Ringer.

Labellisée Trans Musicales et révélation RIFFX de l’année 2023, Jeanne Bonjour sera sur la scène du Tambour le 12 décembre pour notre plus grand plaisir ! Avec Léo Chaussé (guitare, batterie électronique) et Antoine Jourdan Mac Cartan (synthétiseurs).

Quand êtes-vous entrée à Rennes 2 et quelle formation avez-vous suivie

Jeanne Bonjour. En 2019, j'ai intégré une licence Art du spectacle parcours Cinéma.

Que vous a-t-elle apporté dans votre parcours de musicienne-interprète ?

J. B. Je faisais du théâtre en parallèle, ça m’a apporté une envie de pluridisciplinarité et des références, des expériences pour ma direction artistique.

Vous avez sorti un premier EP en 2021, 13 ans, plutôt introspectif et personnel. Un nouvel EP sort en début d’année prochaine : avez-vous gardé le même fil conducteur ? 

J. B. Non justement je prends plutôt l’opposé. Après l’introspection, l’idée était d’explorer l’Autre, comment on se construit à travers autrui, l’amour sous toutes ses formes. C’est un E.P. que je qualifierais plus « d’extraverti » car même au niveau des sonorités, on a voulu quelque chose de plus pop et organique.

Vous revenez sur le campus le 12 décembre pour un concert après lequel vous présenterez le morceau Creep, une reprise en français du célèbre titre de Radiohead. Vous avez en partie tourné le clip à l’Université Rennes 2 : est-ce important pour vous de revenir à l’université ?

J. B. Oui, déjà parce qu'on a tourné en partie avec des étudiant·es, mais aussi pour la symbolique. C’est la première année où je vis réellement de la musique et il y a encore deux ans j’étais à l’université. C’est cool de montrer que c'est possible et accessible quand on se donne les moyens pour.

 

L’équipe présente sur ce tournage était composée en grande partie d’étudiant·es qui étaient mobilisé·es sur plusieurs postes différents. Comment s’est déroulé le tournage ?

J. B. J’ai un très bon souvenir de ce tournage, le clip était imprévu de base et c’est de rencontre en rencontre que le projet a grandi. Tout le monde était impliqué·es sur chaque poste, de façon bénévole et j’en suis très reconnaissante. Chaque personne était motivée car tout le monde était animé·es par le projet, par les décors et aussi par l’enthousiasme et l’ambition. Cela faisait évoluer chacun·e dans son domaine, c’était très intéressant.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiant·es souhaitant se professionnaliser dans la musique ?

J. B. Beaucoup ! Garder cette nécessité artistique pour pouvoir combattre les obstacles et les moments pouvant être décourageants, bien s’entourer de personnes qui respecteront vos choix artistiques et personnels, trouver le juste équilibre entre sortir des projets, ne pas se freiner ni trop réfléchir, mais aussi prendre son temps et respecter ses choix. Il faut écouter son instinct, la petite voix qui y croit et qui a envie de transmettre des choses !

Sur un plan personnel, quels souvenirs gardez-vous de vos études à Rennes 2 et de la vie sur le campus ? 

J. B. J’ai vécu trois années différentes. La première j’étais très investie et preneuse de notes donc j’étais beaucoup sur le campus. Les deux autres, la musique et le théâtre prenaient de la place et j’étais dispensée d’assiduité. Il fallait trouver la juste organisation pour tout faire et y prendre du plaisir. Je me souviens de beaucoup de journées et de nuits où je révisais mes cours et je me surprenais à m’intéresser et être animée par certains sujets, ce qui me faisait parfois oublier le reste. Je retiens un apport de culture et une accessibilité à beaucoup d’événements culturels de manière générale.

 


Tremplin musiques actuelles 2024 “À vous de jouer”

Jeanne Bonjour est la marraine de l'édition 2024 du Tremplin !
Vous êtes étudiant·e et musicien·ne ? Vous souhaitez vous produire sur votre campus, rencontrer des professionnel·les des musiques actuelles et être accompagné·e dans votre pratique musicale ? Ce tremplin s’adresse à vous ! Plus d'informations.

Dans la même série

9 articles