Date de publication
22 novembre 2023
modifié le

Pause Théâtre : à la rencontre d'un régisseur général et d'un directeur technique

Le 23 novembre à l’Université Rennes 2, la Pause Théâtre accueille le temps d’un déjeuner, François Aubry, régisseur général du spectacle Avant la Terreur (Richard III) mis en scène par Vincent Macaigne, programmé dans le cadre du festival du TNB, et le 5 décembre le directeur technique de l’Opéra de Rennes, Raphaël Bourdon. 

Image
François Aubry
Légende

François Aubry

Rendez-vous les 23 novembre et 5 décembre, à 12h45, salle Pina Bausch, au 1er étage du bâtiment Érève, à l’Université Rennes 2.

 

Le spectacle vivant est un domaine où plusieurs métiers, parfois invisibles pour le spectateur, se croisent et coopèrent à la fois sur scène et en coulisses. Metteur en scène, scénographe, acteur, costumier, maquilleur, directeur technique, régisseur général, créateur et régisseur son, créateur et régisseur lumière, machiniste… travaillent ensemble pour garantir le bon déroulement du spectacle. Le régisseur général et le directeur technique assurent la coordination et l’encadrement de toutes ces équipes techniques. Focus sur ces deux métiers.

Régisseur général

Le régisseur général se trouve sous l’autorité hiérarchique du directeur technique. Ce métier est lié à l’environnement technique et administratif du spectacle. Ce poste se situe au croisement de l’artistique et de la technique. Le régisseur général s’emploie à passer les commandes de matériel et à assurer les embauches de personnel. C’est lui qui fait le lien entre les différents métiers, ceux de la régie (son, lumière, plateau), ceux du décor (constructeur de décor, costumier, accessoiriste), ceux de l'interprétation scénique et ceux de la production. Il prend ainsi en compte les demandes des créateurs pour les transposer à la technique en dialoguant avec les différents intervenants. Il définit l’organisation du planning des répétitions pour l’équipe artistique et l’équipe technique, en réservant les espaces nécessaires à l’élaboration du spectacle. 

Il n’y a pas de diplôme spécifique pour devenir régisseur général. Cependant, l'expérience accumulée en régie spécialisée (comme la régie son, la régie lumière ou la régie plateau) permet d’exercer ce métier. La formation en régie spécialisée se déroule en deux ans dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA) ou dans d’autres écoles telle que l’École Supérieure d'Art Dramatique (ESAD) de Strasbourg qui propose un Diplôme National des Métiers d'Art et du Design (DN MADE) mention spectacle vivant. Il existe notamment des formations longues comme un master arts et techniques du théâtre parcours administration du spectacle vivant à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) de Lyon. Le Centre de Formation Professionnelle aux Techniques du Spectacle (CFPTS) de Bagnolet propose aussi une formation, cependant elle requiert une expérience importante en régie plateau, lumière, son et vidéo.  

Ancien régisseur du TNB, François Aubry a déjà eu l’occasion de travailler comme régisseur général sur une autre création de Vincent Macaigne, pour son spectacle Je suis un pays, diffusé dans le cadre du festival du TNB en 2017. Il a occupé la même fonction sur La Trilogie des contes immoraux de Phia Ménard ou La Ruée de Boris Charmatz. Il a également été constructeur des décors du spectacle Parpaing de Nicolas Petisoff et a collaboré à la création de PÉDÉ·E·S Monologues Amoureux du même metteur en scène.


Rencontrez François Aubry le 23 novembre 2023 en salle Pina Bausch, à l’Université Rennes 2, dans le cadre de La Pause Théâtre de 12h45 à 13h45 !
 

Image
Portrait de  Raphaël Bourdon par Laurent Guizard
Légende

Raphaël Bourdon | @Laurent Guizard

Directeur technique

Le directeur technique a également un rôle de coordination et d’organisation. Il définit, en amont de l’intervention du régisseur général, les moyens techniques, matériels et humains nécessaires à la production et à la programmation du spectacle. Lorsqu’il s’agit d’une création par la structure, le directeur technique prend des décisions quant au fonctionnement du spectacle tenant compte des contraintes de chaque équipe. Il quantifie les besoins matériels en dialogue avec les techniciens, les équipes de mise en scène et veille à respecter le budget qu’il a préalablement défini. Dans le cas d’une programmation, le directeur technique pense les moyens d’adaptation du spectacle. Ses décisions ont des conséquences sur l’esthétique du spectacle puisque les équipes de création doivent faire avec les moyens accordés par le directeur technique. Par ailleurs, une grande partie de ses missions relève de la maintenance de l’établissement afin de garantir le bon fonctionnement et la sécurité du lieu, tant pour le personnel que pour le public. 

Il est possible d’accéder au poste de directeur technique suite à une expérience conséquente dans le domaine de la régie et des métiers techniques du spectacle. Une formation professionnelle à la direction technique est un plus pour acquérir les compétences nécessaires au métier. Elle peut être réalisée à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) de Lyon ou encore à l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle (ISTS) d’Avignon. 

Directeur technique de l’Opéra de Rennes depuis octobre 2014, Raphaël Bourdon explique que son rôle consiste à « définir un cadre de travail, donner les moyens aux gens de travailler et contrôler que le résultat est conforme à ce qu’on attend » pour les spectacles produits et programmés par l’Opéra et à maintenir « le théâtre en ordre de marche ».

Rencontrez Raphaël Bourdon le 5 décembre 2023 en salle Pina Bausch, à l’Université Rennes 2, dans le cadre de La Pause Théâtre de 12h45 à 13h45.

En attendant : écoutez l'interview par Amandine Chartier de Raphaël Bourdon qui nous en dit plus sur ses missions de directeur technique de l’Opéra de Rennes

Amandine Chartier et Laureen Toulmonde
Étudiantes en Master 2 Médiation du spectacle vivant à l’ère du numérique

 

Pour aller plus loin

La scénographie est aussi un métier de l’ombre. Le scénographe prend en charge la réalisation des plans de l’espace scénique et du décor qu’il soumet au metteur en scène, dont l’un des rôles sera d’être en dialogue avec le régisseur général. Une fois validé, le scénographe coordonne la réalisation jusqu’au montage du décor. 

Pour en savoir plus, écoutez la rencontre avec le scénographe Emmanuel Clolus qui signe la scénographie de Tous les oiseaux, mis en scène par Wajdi Mouawad  (2017) et de Neuf petites filles de Stanislas Nordey (2014), dans la collection Pause Théâtre de l’Aire Du.

Découvrez également le travail de la scénographe et plasticienne Nadia Lauro, invitée à la Pause Théâtre du 16 novembre 2023, dans le cadre de la programmation de Cavaliers Impurs de Latifa Laâbissi et Antonia Baehr lors du Festival du TNB.

 

Retrouvez toutes les ressources des Pauses Théâtre sur L’Aire D'u

Image
logos TNB Opéra de rennes

Dans la même série

3 articles